David GRUSON

Membre du comité de direction de la Chaire Santé de ScPO Paris,
Docteur en droit de la santé, Président Ethik IA,
Directeur de programme santé du groupe JOUVE

Quelles ont été les avancées majeures de la communication santé dans les 30 dernières années ?

C’est évidemment un défi de répondre à une telle question ! Je dirais que le progrès principal est celui de la progression de l’accessibilité de cette communication pour nos concitoyens. La communication en santé sort de l’ornière technique dans laquelle elle a été trop longtemps enfermée. Nous sommes maintenant en capacité d’avoir des messages lisibles en communication même sur les questions de santé publique les plus complexes. Et cela démultiplie bien sûr l’effet de levier pour faire avancer l’efficience et l’efficacité de notre système de santé.

 

Quelles devraient être, selon vous, les axes à privilégier dans la communication santé dans les 30 prochaines années ?

Je serais tenté de répondre que ces axes recoupent les défis que doit relever notre système de santé. La communication devra être encore plus proche des enjeux de prévention et participer d’une véritable logique d’éducation à la santé. En outre, notre système de santé doit faire la révolution du pilotage des données de santé. Cette bascule vers le data management est aussi un enjeu de communication : comprendre quelles sont les données essentielles à expliquer sur les enjeux majeurs de santé. Et bien sûr ces défis sont à relever dans un cadre de plus en plus européen et internationalisé, le numérique rendant plus poreuses les frontières entre systèmes.

Pour voir toutes les paroles d’experts, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires