Christian LAJOUX

Président de Medicen

Quelles ont été les avancées majeures de la communication santé les 30 dernières années ?

Pour le passé, ce qui me semble le plus significatif, c’est que le patient est de moins en moins patients au sens étymologie du terme, et de plus en plus négociateur (bien) informé de sa santé.

Il comprend sa pathologie, et peut accéder aux informations les plus pointues, dans une approche à la fois grand publique, mais aussi très technique.

Le développement de la presse médicale, son internationalisation, les magazines santé (TV et presse) les sites internet, et les livres très inégaux témoignent du goût, de la préoccupation pour la santé des populations et de leur volonté de comprendre.

Il y a la volonté d’être citoyen responsable, aussi à l’égard de sa santé.

 

Quelles devraient être les axes à privilégier en communication santé les 30 prochaines années ?

Le passage est déjà largement entamé de la communication de masse à la communication personnalisée, et de précision !

Medicen est un lieu de transformation des technologies en innovation, et en valeur économique.

Les technothérapies et biotherapies sont au cœur de cette dynamique.

Les nouvelles technologies de l’information (l’IA bien sûr, mais aussi d’autres applications du digital) engendreront des changements de logs majeurs dans la communication santé et les relations entre les acteurs.

La personnalisation et la précision lèveront  de nouvelles questions éthiques et en termes de sécurité en santé.

En réalité, un monde nouveau se dessine, avec une nouvelle organisation des soins, et une nouvelle répartition des pouvoirs, et j’ose le mot, des rapports de force :

  • Quel sera le rôle des médecins versus les ingénieurs et techniciens ?
  • Comment se définira la citoyenneté dans la gestion de sa propre santé, avec la transparence nécessaire à une véritable démocratisation ?
  • Quelle sera la place de la molécule versus les technothérapies ?

Pour voir toutes les paroles d’experts, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires