ATELIER

L’expérience patient : prochaine innovation thérapeutique ?

Anne Buisson

Organisé par l’AGENCE KPL

Vidéo réalisée par Thomas Gouritin, Tomg Conseil

On s’intéresse au comportement des patients, mais s’intéresse-t-on à celui de la société face à la maladie ?

La prise en compte de l’expérience patient, c’est-à-dire des différentes dimensions de la vie du patient avec sa maladie et son traitement, est un déterminant essentiel de la qualité du parcours de soins et s’inscrit aujourd’hui au coeur des réflexions et des préoccupations de l’ensemble des acteurs de la chaîne de soins. KPL, par une double approche quantitative et qualitative, se devait d’intégrer cette nouvelle dimension dans ses réflexions stratégiques et tactiques.
Recherche d’innovation : pourquoi le Big Data et Data Crunching sont-ils devenus clés dans le parcours de soin ? Différences inter-régionales : une réalité pour les patients ? Stratégie des « bons soins aux bonnes personnes », une question d’organisation ? Quelle place pour l’expérience patient ? Intervenant : Jean-Olivier CIBOT, KPL-Customizer Patient Acteur, Patient Client – Quels sont les nouveaux besoins et attentes du patient : exigences cliniques et non-cliniques (qualité d’écoute, d’accueil, accompagnement à vivre, suivi du projet de vie…). Comment le patient co-construit son parcours de soin ? Sur quels outils s’appuie-t-il ? Quelles évolutions du « métier médecin » face à l’expérience patient ? Intervenant : Hélène HOARAU, Ethnologue et Anthropologue de la Santé
Animateurs : Pierre Louis PROST, Directeur Associé KPL Karin GERIN, Directrice Stratégique KPL

Partager cette vision

Anne Buisson

Directrice Adjointe de l’AFA (Association François Aupetit)

Richesse, partage et liberté de ton, voilà ce que j’ai aimé cette année au festival de la communication santé. En somme, c’est un peu le « Cannes de la santé » sans le bling-bling.

Immergée comme modératrice dans les forums de patients atteints de maladie de Crohn et de rectocolite hémorragique dès le début des années 2000, son parcours a débuté au sein de l’association François Aupetit (afa) comme écoutante puis responsable de la communication. Une communication qui doit servir avec justesse la cause et la reconnaissance des malades et des maladies. En 2013 elle devient également responsable de la recherche et des affaires médicales avec mission d’intégrer au plus près du clinicien, du chercheur, du promoteur, le patient comme vecteur de connaissances et générateur d’idées. Actuellement directrice adjointe, ses préoccupations restent les mêmes : rien sur les patients, sans les patients.