SPEED VISION

SCIENCES, MEDECINE ET MEDIAS : QUAND L’INFO DERAPE ! RADIOGRAPHIE D’UNE DERIVE MEDIATIQUE

Stéphanie CHEVREL

Fondateur de l'Observatoire de l'Information Santé, Co-fondateur et DG Capital Image

Vidéo réalisée par Thomas Gouritin, Tomg Conseil

A l'heure de l'accroissement considérable des acteurs, des sources et des données, comment s'y retrouver dans l'accumulation quotidienne des informations santé ? Qui est sérieux ? Qui est fiable ? Qui croire ?

La diffusion instantanée, massive et en flux continu de l’information à travers Internet, les réseaux sociaux et les chaines d’information en continu est marquée, ces dernières années, par la survenue régulière de « nouvelles » sensationnelles ou dramatiques. Traitées sans analyse et sans recul, répétées en boucle, dans le monde entier pendant plusieurs jours, ces « nouvelles » sont de nature à remettre en cause les orientations de santé publique.

Au-delà de la confusion que ces dérives de plus en plus fréquentes peuvent semer, elles entraînent défiance et discrédit envers les chercheurs, les médecins, les industriels, les autorités sanitaires et les politiques, et par leur répétition, les journalistes eux-mêmes.

Comment contrer ce phénomène de plus en plus fréquent d’emballement médiatique ?

Comment concilier exigence de qualité et accélération du traitement de l’information ?

Plus que jamais, l’information doit être filtrée, analysée, hiérarchisée. C’est un métier, celui du journaliste.

Stéphanie CHEVREL

 Fondateur de l’Observatoire de l’Information Santé, Co-fondateur et DG Capital Image 

Journaliste dans la presse médicale et santé grand public, Stéphanie Chevrel a ensuite travaillé dans l’univers économique et politique pour l’Association pour l’Union Monétaire Européenne (AUME) et pour le Parlement Européen.
En 2002, elle fonde avec Gaël de Vaumas, Capital Image, agence de Relations Presse et de Relations Publiques Santé. Avec plus de 25 Prix en dix ans, Capital Image est l’agence RP santé la plus primée pour sa créativité et son efficacité.
En 2015, soutenue par la Chaire Santé de SciencesPo, elle crée l’Observatoire de l’Information Santé.Aujourd’hui, expert en information et communication, elle forme les responsables d’institutions, d’associations et d’entreprises aux nouveaux médias et anime des conférences sur l’évolution des nouvelles pratiques du journalisme et du traitement de l’information santé dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Elle enseigne dans différents MBA et ExecutiveMaster. Pionnière d’Internet et des nouveaux médias dans la santé, @s_chevrel – avec plus de 40 000 abonnés sur ses différents comptes Twitter – figure au top ten des e-influenceurs santé. Elle anime des « Twitter Académies ».
Stéphanie Chevrel est diplômée de l’Institut Français de Presse (IFP) et de Sciences Po. Elle a suivi, en 2015, le programme « Strategic Communication: International Perspectives » à Columbia University, New-York.

Publication récente : Cancer et hasard. Une dérive médiatique passée au crible, Les Tribunes de la santé 2016/4 (n°53), Presses de SciencesPo.